Ici, je suis toujours ailleurs - Boloc
00:00 / 00:00

Ici, je suis toujours ailleurs

 

La pluie chaude de cinq heures

Prend des tôles à la pelle

Et gomme comme une liqueur

Les brulures du réel

 

Chape d’ennui, chopes de bière

Des hommes vendent et trainent des pneus 

La latérite se fait poussière

En s’accrochant à leurs cheveux 

 

Ici, je suis toujours ailleurs

Dans un champ qui dort en hiver

Là bas, je suis toujours en fleur

La neige épargne mes paupières

 

Des piments s’accrochent à la pierre

Les cactées aux balcons d’expat’ 

Et mon bonheur se désespère

Rougi par les rues écarlates

 

Les club-houses près des bidonvilles

Éclairent la route présidentielle

Et la forêt loin de la ville

S’enflamme en montant dans le ciel

 

Ici, je suis toujours ailleurs

Dans un champ qui craque en hiver

Là bas, j' n’aurais jamais eu peur

Des mines que prennent les chemins d' terre

Ici, je n’ai jamais d’ailleurs

Dans le moindre bruit je me perds

Partout, je suis toujours plusieurs…

 

Une affiche matraquée 

Indique avril 84

Lettres blanchies tachées

Par le soleil et les massacres…

Depuis je vis,

Souvent je veille